Ce n’est pas du tout ce qui rend si intéressante la spiruline. Avec un taux de protéines avoisinant les 65%, la spiruline sèche fait partie du palmarès des aliments les plus protéinés. C’est énorme en soi, mais d’un intérêt très faible pour la plupart des habitants vivant dans des sociétés de l’abondance. Ses intérêts et bienfaits sont ailleurs, mais recoupent le plus souvent les raisons pour lesquelles vous pensez que consommer plus de protéines vous ferait du bien. Suivez le guide !

proteines spiruline

Des protéines très digestes et complètes, certes

65% c’est beaucoup. La plupart des viandes et simili-viandes n’en contiennent qu’environ 25%, et les laits de vache ou de soja autour de 4%. De plus, les protéines apportées par la spiruline sont très digestes et présentent un profil équilibré d’acides aminés. Mais il faudrait en fait pouvoir consommer une quantité très élevée de spiruline pour qu’elle constitue une source alimentaire intéressante de protéines. Une femme sédentaire moyenne consommant une dose de croisière de 3 grammes de spiruline par jour y trouverait seulement 4% de ses AJR. En réalité, la spiruline ne peut constituer un apport significatif de protéines que pour un enfant en bas âge. C’est dans ses usages en humanitaire que cette propriété trouve tout son intérêt car l’essentiel des jeunes enfants occidentaux consomment des protéines en excès.

Fort heureusement, il est en fait quasiment impossible de manquer de protéines quand on mange à sa faim. Sauf à être dans une situation (ou un régime) de restriction calorique ou encore à ne manger que des fruits ou des produits sucrés, votre organisme ne manquera pas de protéines dans ses fonctions quotidiennes.  En effet, il y a des protéines cachées presque partout dans notre alimentation – c’est la raison pour laquelle par exemple, les végétariens ne sont jamais en manque de protéines alors qu’on s’imaginerait facilement que c’est le cas en l’absence de sources de protéines faciles à identifier.

Et pourtant, j’ai besoin de plus de protéines pour…

Suivre un régime enrichi en protéines peut cependant avoir un intérêt, en particulier en période de prise de masse musculaire, pour les athlètes ou lorsque l’on est malade [[A]]. La spiruline contribue des bienfaits dans un contexte de pratique sportive et a un rôle avéré dans la défense immunitaire sans passer par l’intermédiaire des protéines grâce à sa teneur en provitamine A notamment. La plupart de ceux qui recherchent à enrichir en protéines leur alimentation trouveront un grand intérêt à la spiruline. Les sportifs y trouveront par exemple un complément idéal pour leur recherche de performances. Les végétariens du fer et de la vitamine B12…

A – Le rythme de synthèse protéique s’accroît considérablement pendant un épisode d’infection et l’organisme requiert autour de 45 g de protéines par jour pour des fonctions liées à l’immunité. En l’absence d’ajustement par l’alimentation, l’organisme va prélever des protéines sur les muscles squelettiques, causant une déperdition musculaire particulièrement visible sur les infections longues. (Nutrition, immunity and infection (2010), Prakash Shetty).