logo-gs-fra-gourmet-spiruline

Spiruline bio toujours la controverse ou nous prend-on pour des c**s ?

Prise de conscience

Il me parait important de toujours être transparent. Transparent avec nos clients, avec l’administration, nos partenaires et plus encore la commission Européenne ? Pour cette dernière, je ne sais franchement plus.

Cela fait quelques années que Gourmet Spiruline existe. Toujours au Top + de la qualité tant en sa production avec nos partenaires depuis maintenant 7 ans, mais aussi grâce à notre Esat qui conditionne en Iso 9001 tous vos sachets.

Nous contrôlons l’eau pour les métaux lourds, contrôlons la bactériologie avec le laboratoire Carso / Larebron (oui celui utilisé par la DGCCRF), et faisons des tests vitaminique, protéinique ou encore de phycocyanine pour souvent apporter une réalité bien différente proposée par le CEVA (centre de valorisation des algues).

Le centre de valorisation des algues, le CEVA

Prenons un triste exemple sur les références du CEVA. Les Valeurs des AJR de la directive 2008-100-CE sur l’étiquetage nutritionnel varie de 1992 à 2008 ici. Elle passe de 45 à 70 (un peu moins du double en 20 ans.. ??).  À mon grand regret permanent depuis 6 ans dans la spiruline, nous savons très bien que les analyses du CEVA sur la spiruline sont complètement à coté de la plaque car elles sont faites sur de la spiruline chinoise très bas de gamme). On voit bien que leur valeur au maximum sur la vitamine K est de 1497 µg pour 100g… (Source CEVA). Notre analyse de la vitamine K vient du seul centre de recherche et développement spécialisé sur la vitamine K, VitaK – BioPartner, et nous a donné ceci :

  • TOTAL K1: 26.78/28.54 µg/g → 3 g serving: 80 µg
  • TOTAL K2: 7.94/8.39 µg/g → 3 g serving: 24 µg
  • Correction comme Vitamine K1/K2 : 35 µg/g → 3,5 mg /100 g.

Grave manque de législation sur la spiruline bio chinoise car pas de responsable au niveau Europe ?

Revenons sur le bio, je vous conseille d’abord de lire cet article « la spiruline bio, un peu de clarté« .

L’autre jour, je reçois un mail en provenance de Chine sur de la spiruline. Je regarde de près (c’est mon métier que de choisir des produits, de nouveaux sourcings, des analyses…) et leur demande d’où vient leur certification Bio (ce que la commission Européenne ne fait toujours pas d’ailleurs cf l’article cité plus haut…), car ils me répondent qu’ils sont « organic » c’est à dire BIO, par le biais d’un organisme appelé KIWA . Je décide donc de vous partager en image la honte de la certification de cette spiruline et donc de faire attention aux prix/volume de la concurrence… outre le fait de sécher ces produits à haute température…bien évidemment ce que Gourmet Spiruline propose à basse température ici

  • Mail reçu le 17 Aout 2016 en provenance de Chine avec une proposition de prix :
1. Spirulina Powder, at USD6300/MT;
2. Spirulina Tablets, at USD8300/MT;

mail-de-la-spiruline-chinoise

  • Puis je fais une demande à leur organisme qui leur certifie leur spiruline en BIO, (KIWA.)

certification-bio-spiruline-kiwa

 

Hello,
i just receive a email from a China provider in copy, that can deliver some organic Spirulina certified by you Kiwa Bcs.
How can you deliver such a document like this as it do not exist such a european certification for organic spirulina ? How it is possible ? I need answers or i will ask to the european regulation.
Here the provider in copy.
Please assure me what source of nitrogen fertilizer that they use.
Thx,
Charly Margain,

 

  • Réponse de kiwa en image et en goole trad pour pas de confusion :

reponse-du-certificateur-bio-spiruline-kiwa

Dear Mr Margain,

Please note: recently the EU Commission has published an interpretation of the EU regulation which allows the certification of micro-algae produced with the EU.Apart from this new development we certify micro-algae producers outside the EU on the basis of our own – EU equivalent – standard, where production rules for micro-algae are included. These products can be imported and marketed as EU organic.

Ce qui veut dire en français :

Monsieur Margain,
S’il vous plaît noter: récemment, la Commission européenne a publiée une interprétation de la réglementation européenne qui permet la certification des micro-algues produites avec l’UE.
En dehors de ce nouveau développement, nous certifions les producteurs micro-algues en dehors de l’UE sur la base de notre propre – l’équivalent de l’UE – standard, où les règles de production pour les micro-algues sont inclus. Ces produits peuvent être importés et commercialisés en tant que l’UE organique.

Conclusion

Cette société KIWA permet donc de valoriser des produits venant de Chine et de les labelliser en tant que « bio ». Vu que le système européen ne lui permet pas, elle le fait d’elle même, finalement un peu à la manière d’Ecocert… (cf article « Spiruline bio, un peu de clarté« ).

Franchement, que pensez vous de tout ça ? Vous avez là clairement un non sens de nos lois européennes, et plus est, non respectées au détriment de produits bas de gamme. Qu’en pensez vous ? Que pouvons nous faire ? Certes tout les « Chinois » ou « Indiens » ne sont pas à sortir d’intérêt mais sous vérification. A vos claviers si vous avez des questions …

 

Vous aimez ? Donnez-nous un coup de pouce :)