On nous contacte aujourd’hui avec la question suivante :
« Pouvez-vous me dire pourquoi après quatre mois de consommation de spiruline de 3 à 5 grammes par jour mon taux de fer est resté très très bas ? Je voudrais qu’on me conseille : y a t-il différents modes de culture qui font qu’il y a plus de fer dans une spiruline plutôt qu’une autre ? »
Il y aurait plusieurs pistes à creuser :
  • Pour la plupart des consommateurs, la spiruline s’avère source de fer hautement bioassimilable. Je me souviens par exemple d’un client qui nous avait envoyé un message pour nous dire que lui qui avait été carencé depuis des dizaines d’années donnait désormais son sang régulièrement !
  • Pour d’autres, l’impact se fait vraiment sentir en consommant la spiruline avec une source de vitamine C pour mieux fixer le fer. Spiruline saupoudrée sur une salade, smoothie banane-citron-spiruline, spiruline avalée avec un jus… Autant de possibilités pour renforcer l’action d’absorption du fer de la spiruline.
  • Certaines personnes n’en retirent pas tous les bénéfices parce qu’elles consomment leur spiruline en même temps que des produits qui diminuent l’absorption du fer (thé, café, vin, produits laitiers, céréales complètes) alors que dans l’idéal il faudrait la consommer à au moins quinze minutes de toute prise de ces aliments.
  • D’autres encore ont une moindre capacité d’absorption du fer pour des questions allant de l’ordre du médical à la génétique.
  • Une autre possibilité est effectivement que votre spiruline ait contenu peu de fer. Je pense que c’est rare car la spiruline pousse vraiment moins bien quand elle n’a pas assez de fer à sa disposition, et cela se voit même à la couleur très claire des bassins. Cependant la spiruline va continuer à croître même dans des situations de manque de fer et ce n’est donc pas une hypothèse à exclure car il y a effectivement des différences entre productions.
Le facteur le plus important reste cependant en moyenne bien l’absorption et je pense que vers cela qu’il faut se diriger.
En tous cas, sur des cas de carence sévère, le premier réflexe doit probablement être de se tourner vers un praticien de santé car des taux de ferritine très bas malgré une forte ingestion de fer peut cacher des problèmes sévères comme des hémorragies internes par exemple.